M@re Nostrum

Le Triton
par Josep Mª Dacosta

Traduit par Annie Unland


Un nudibranche Tritonia striata

e nom mythologique de Triton a été utilisé pour désigner quelques molllusques marins, comme la conque (Charonia nodifera = Charonia lampas = Triton nodiferum) ainsi que l'espèce des nudibranches Tritonia.

Selon la bibliographie, "Triton était un dieu marin mineur, qui avait la forme du triton et qui était le fils de Poséidon et d'Amphitrite. (...)

La représentation la plus courante le montre comme une créature à figure humaine mais dont le corps se termine par une queue de poisson. (...)


La Fontaine du Triton (Bernini), sur la Piazza Barberini de Rome nous montre des dauphins portant une énorme conque dans laquelle le dieu marin Triton se tient à genoux.
Photo : Philip Greenspun

Le rapport entre Triton et les conques tient à ce qu'il s'en servait comme trompe pour calmer la mer lorsqu'elle était agitée.

Lors de la bataille entre les dieux et les géants, il se servit d'une conque pour effrayer quelques géants. Il portait également un trident, comme son père Poséidon".

Selon l'Encyclopédie Espasa : "en matière de symbolisme, Triton évoque surtout le mugissement de la mer déchaînée, ce qui explique que son attribut soit la conque marine qui, sembe-t-il, permet d'entendre la lointaine rumeur des vagues lorsqu'on l'approche de l'oreille".

D'autres auteurs considèrent qu'il participa à l'expédition des Argonautes et qu'il donna son nom à une série d'êtres marins - les tritons - qui faisaient partie de l'escorte de Poséidon.

 

 

Bibliographie

  • COLLECTIF. Enciclopedia Universal Ilustrada Europeo-americana. Editions Espasa Calpe S.A. Bilbao, Madrid, Barcelone
  • GRANT, Michael; HAZEL, John (1997) Diccionari de mitologia clàssica. Traduit en catalan par Marcel Farran. Editions Enciclopèdia Catalana. Barcelone.
  • PERRIER Rémy. La Faune de la France en tableaux synoptiques illustrés. Fasc. 9 Mollusques. Paris Librairie de la Grave. 1971. (Intéressante collection qui explique l'éthymologie des espèces qui y sont décrites)

© Texte : Josep Mª Dacosta
© Traduction Annie UNLAND : cypsele@club-internet.fr

 

  Navegación rápida

   


Aviso Legal

© Miquel Pontes 1996-2017  Todos los derechos reservados


Última modificación: 07 d’agost 2017 05:53


Hemos recibido visitas